AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerthe-manor.frMembresGroupesthunder mesa chronicleConnexion

Partagez | 
 

 "On his knees"

Aller en bas 
AuteurMessage
Comtesse Rosetta
Commodore
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 38
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: "On his knees"   Mar 3 Oct - 0:36

On his Knees



… James…

Le doux visage de la jeune femme se voile d’une infinie tristesse. Ses yeux emplis de compassion ne peuvent plus verser de larmes mais ils trouvent leur reflet en un cœur serré de douleur.

… Si seulement je n’avais pas été arrachée à vous si tôt…

La jeune femme n’est plus, cela fait déjà quelques années qu’elle a quitté ce monde. Dans la mort, tous les souvenirs se bousculent, elle se souvient et elle voit aussi ce qui fut après. Elle se souvient. La jeune Lady Rosetta avait traversé l’Atlantique à bord du H.M.S. Dauntless près de neuf ans auparavant, aux côtés du Premier Lieutenant Norrington son époux. Le mariage avait été célébré à quelques jours de prendre la mer. Les premiers mois à Port Royale furent enchanteurs, puis une fièvre tropicale l’avait emportée en quelques jours.

James… Souvenez-vous comme vous me serriez dans vos bras pour que je ne parte pas…Lorsque le docteur vous a dit que c’était fini, vous avez refusé de lâcher ma main, vous m’avez serrez plus encore dans vos bras. Vous ne m’avez jamais laissée. Vous vous êtes mis en danger pour ne pas me laissez toute seule, pour ne pas m’abandonner… Mais je ne vous ai jamais vraiment abandonné…

Désespérément inconsolable, James Norrington avait commencé par noyer son chagrin dans l’alcool, allant de taverne en taverne au risque d’en payer les conséquences, mais cela n’avait duré que le temps de quelques jours. Il s’était ressaisi en ignorant que sa défunte épouse lui avait inspiré ce retour dans le droit chemin. Il avait alors claquemuré son chagrin dans l’ambition. Il était devenu Capitaine du H.M.S. Dauntless et avait fait chasser Mr Gibbs, l’un de ses hommes, pour ivrognerie. Huit années après son arrivée à Port Royale, il était promu Commodore. Il avait alors fait l’erreur de chercher à se remarier. Il n’avait aucune attirance pour elle mais elle était la fille du gouverneur et de ce fait elle lui apporterait une dot confortable et l’introduirait dans les meilleures familles d’Angleterre. Le Commodore Norrington était devenu le meilleur parti de Port Royale, il ne manquait plus que ce mariage et il voulait des enfants.

James… Si seulement j’avais vécu une année de plus… J’aurais peut-être pu vous donner ce fils que vous désirez tant… Peut-être alors n’auriez-vous pas été si désespéré pour vous tourner vers cette…

La jeune femme ferme les yeux. Elle quitte ses souvenirs pour revenir au moment présent. Drapée dans sa longue chemise de nuit blanche, les pieds nus, son visage diaphane auréolé d’une sombre chevelure, elle voit s’agiter autour d’elle l’équipage du Black Pearl. Nul ne la voit, elle est invisible aux yeux des mortels. James lui-même ne peut la voir.

James… Si seulement vous pouviez sentir ma présence comme lorsque vous avez renoncé à l’alcool la première fois…

Le Commodore déchu est à genoux sur le pont du Black Pearl. A genoux sur un navire pirate, lui qui les a toujours combattus. A sa petite épouse, sur le bâtiment qui les conduisaient d’Angleterre à Port Royale, il promettait un saut dans le vide suivi d’un arrêt brutal à tout marin navigant sous le drapeau noir ou portant la marque de la Compagnie des Indes. Il avait tenu cette promesse pendant huit ans, jusqu’à ce que le Capitaine Jack Sparrow lui échappe par deux fois. Laissé échapper serait plus exacte…

… et tout cela à cause de cette fille… Elle ne fait que votre malheur, James…

La fille du gouverneur est aussi sur le Black Pearl, travestie en pirate. Lady Rosetta la méprise du plus profond de son âme et découvre que c’est après la mort qu’elle se montre capable d’un tel sentiment. Il y a aussi ce forgeron… A cause d’eux, James Norrington a tout perdu.

James… J’étais si fière de vous lorsque vous avez été promu Commodore… Vous ne m’avez pas sentie me blottir contre vous, mais peut-être le sentirez-vous à présent, dans le malheur…

Le Commodore avait laissé un jour d’avance à Sparrow pour satisfaire cette fille qui venait à l’instant de renoncer à lui devant ses hommes pour épouser à sa place un forgeron. Ce jour d’avance était un jour de trop, le Black Pearl avait disparu et l’acharnement du Commodore l’avait conduit à sa perte. Le H.M.S. Dauntless, pris dans un violent ouragan, l’avait laissé seul survivant de son équipage et, en quelques mois, James Norrington s’était lentement transformé en épave dans un coin d’une taverne de Tortuga. Pendant tous ces mois, Lady Rosetta avait été la seule à se préoccuper de lui, à lentement bercer dans ses bras cet homme désemparé. Pendant de longues heures, des jours, des semaines et des mois, elle s’était tenue auprès de lui avec le terrible sentiment d’impuissance de ne pouvoir parvenir à le sortir de cette déchéance. Ce n’était plus comme la première fois. Il n’était plus rien, il avait perdu son équipage, sa commission et sa vie. Non comme Rosetta avait perdu la sienne, mais il était lui aussi comme un fantôme errant à la surface de la terre. Il n’allait même plus sur mer. Jusqu’à ce que le Black Pearl le prenne à son bord, peut-être occasion unique d’une promesse de rédemption. Son malheur avait commencé avec cette fille et le Black Pearl, peut-être s’achèveraient-ils de même ou bien rejoindrait-il son épouse dans un monde meilleur.

James… Vous ne le savez pas, mais dans cette sordide taverne de Tortuga vous vous êtes chaque jour endormi dans mes bras… Lorsque vous tombiez ivre mort à l’aube de chaque jour nouveau, il y avait, sans que vous le sachiez, mes bras et mon corps comme un berceau pour vous soutenir et vous réconforter. Pour que vous trouviez la paix le temps de quelques heures. James…Être chaque jour le témoin de votre lente déchéance est un supplice, mais je l’endurerai jusqu’au bout, jusqu’à ce que vous redeveniez celui que vous avez toujours été…

A genoux, à quatre pattes même, le Commodore déchu frotte le pont du Black Pearl. De ses petits pieds nus, Lady Rosetta se penche sur lui sans un bruit. Le cœur serré, son visage où se mêle à la douleur une tendresse infinie contemple les haillons de ce qui fut son uniforme de Commodore. Elle l’a vu lentement se déchirer, et chaque nouveau lambeau perçait son cœur. D’une main douce mais impalpable, elle caresse les cheveux bruns, longs et hirsutes de son époux. La barbe a poussé. La peau a rougi. Il frotte le pont du Black Pearl perdu au milieu de tous ces pirates qui passent autour de lui. Soudain, une paire de bottes se plante enfin devant lui, comme si quelqu’un d’autre que le fantôme de Lady Rosetta se souvenait de son existence. Jack Sparrow. Il lui parle quelques instants puis s’éloigne.

James… Je n’étais déjà plus de ce monde mais j’ai entendu les premiers mots que vous dîtes à Sparrow lorsque vous l’avez vu pour la première fois… « On your feet ! » Vous voilà « on your knees » devant lui, à genoux… « On your feet », James ! Levez-vous ! James… Une promesse de rédemption…

Un souffle, un léger soupir… James Norrington avait entendu ces derniers mots…

Une promesse de rédemption…


Fin.

_________________
Épouse du Commodore James Norrington !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
Comtesse Rosetta
Commodore
avatar

Nombre de messages : 378
Age : 38
Date d'inscription : 30/05/2005

MessageSujet: Re: "On his knees"   Sam 21 Oct - 1:19

"Wheel of fortune" est la suite de "On his knees" mais elle est dans un nouveau topic car elle peut se lire de manière indépendante.

_________________
Épouse du Commodore James Norrington !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesrosesderosetta.aceboard.fr/?login=103736
 
"On his knees"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [2999] Liste "old school v7" mais en v8.
» colorant "végétal" maison
» flash "CANON 430EX II" , dans quelle condition ?????
» Bâle 2010 Lange & Heyne " Heinrich der Erlauchte"
» POT mégaphone pour rod "CHROME ultra brillant"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Caribbean Board :: Le Blue Lagoon :: Dead Men tell no tales-
Sauter vers: